Le Sentier des Terrils ou le GR412

Publié: 9 novembre 2010 dans évènement, Nature, Panorama, Sentiers, Terrils
Tags:, , , , , , , , ,

Le GR 412 des terrils est un sentier de Grande Randonnée qui  traverse la Wallonie d’Ouest en Est, de Bernissart à Blegny-Mine. Son n° d’attribution fait référence au 4 décembre qui est le jour de la fête de Sainte Barbe, sainte vénérée des mineurs.  

Projet finalisé de la Transterrilienne,  (voir l’article sur ce blog) balisé en blanc et rouge, le parcours du GR412 chemine sur 300 kms au coeur des bassins miniers de Wallonie en Belgique.

A travers les corons des anciennes villes minières, à travers les campagnes boraines, hennuyères et mosanes d’où pointent encore des belle-fleurs solitaires, le blanc et rouge se faufile le long du sillon « Haine- Sambre- et- Meuse » où il croise le souvenir du feu, du fer et du charbon.

Suivant des traces déjà anciennes, le sentier s’élance aux pieds des collines noires à l’assaut des sommets pour des panoramas à couper le souffle!

img_3322

Cheminant à travers les anciennes localités minières du Bassin de Charleroi, nous avons suivi son balisage à Fontaine-l’Evêque, Goutroux, Monceau-sur-Sambre, Marchienne-au-Pont, Mont-sur-Marchienne, Marcinelle, Couillet, Montignies-sur-Sambre, Châtelineau, Farciennes et Moignelée. Soit une petite partie du GR412 Ouest. Nous vous proposons de découvrir nos explorations à partir des menus déroulants du PARCOURS DU GR412 en haut de la page d’accueil. (Terril du Hameau depuis la darse de Marchienne-au-Pont).

Chemin faisant, combien de témoignages sur la mine avons-nous recueillis:

« Je n’ai jamais quitté le quartier . Mon père, mon grand-père travaillaient à la mine »

« Il y avait des mines partout, plusieurs puits par commune, que ce soit à Gilly, à Roux, à Marcinelle, Montignies, Dampremy, Châtelet, Couillet….. »

… Courcelles, Ransart, Fontaine, Monceau, Farciennes, Aiseau…!

Jusque dans les années 50, pas une seule localité ne fut épargnée des forages.  

« Le bassin de Charleroi fut le plus jeune, le plus dynamique, le plus diversifié, le plus spécialisé, le plus important, le plus moderne, le plus indépendant et le dernier exploité des quatre bassins houillers wallons ». Delaet, J.L. Les charbonnages du pays de Charleroi aux XIXe et XXe siècles in Mémoire de la Mine.

L’utilisation du charbon fossile en Belgique est très ancienne.  Au pays de Charleroi, les traces d’une exploitation houillère remontent au milieu du 13ème siècle.  Au lendemain de la guerre 40-45, la Bataille du Charbon enrôle de la main d’oeuvre au delà des frontières.

« La mine: pire que le bagne! »
photo: grille du Bois du Cazier.

Aujourd’hui, les derniers chevalements visibles dans la région sont ceux  du n°3 du Martinet à Monceau (cidessus), du Cazier à Marcinelle, du Pêchon ou puits n°25 à Marcinelle, du Roton à Farciennes et de Warimé à Anderlues.   Vestiges d’une époque, ils sont aujourd’hui considérés comme des éléments de patrimoine  dans le paysage changeant de Charleroi. (PhotoLe Petit Martinet à Monceau.)

Le déclin de l’exploitation minière conjugué aux crises verrières et sidérurgiques ont vu le démantèlement du tissu industriel ancien. La plupart des charbonnages ont disparu, les bâtiments ont été rasés et il faudrait retourner aux archives et aux vieilles cartes postales pour tenter de retrouver l’emplacement exact de certains puits de mine. Le Sentier des Terrils s’est dessiné à partir de ces lieux de mémoire. (Photo:terril du Martinet à Roux)

img_2608

Plus significatifs sont les terrils, ces crassiers d’hier aujourd’hui verdoyants. Repères dans le paysage, ils font partie intégrante du patrimoine. Intégrés dans un environnement boisé ou îlot de nature dans la ville, leur silhouette reste unique. (Photo: terril de Hougaerde-Leernes)

jpg_Topos_GR412

Le topo-guide du sentier des terrils comporte la description du parcours, des paysages et des ressources, un important chapitre sur la mine et les terrils ainsi que des suggestions de visites.  Une découverte plus approfondie de certaines régions minières est proposée grâce à des boucles additionnelles. Des jonctions sont possibles avec d’autres sentiers GR. Des cartes IGN complètent l’ouvrage. 

Le topo-guide est disponible dans les bonnes librairies, à la Maison du Tourisme de Charleroi, en le commandant sur le site Internet des Sentiers GR. http://www.grsentiers.org

 


commentaires
  1. Marie-Hélène dit :

    Très beau blog, bravo! Voilà une bien belle patte artistique.

  2. Bruno Debergh dit :

    Félicitations de la part d’un Flamand amoureux de votre région!

  3. LEFEVRE dit :

    EN PLUS DES INTERETS PAYSAGER , TOURISTIQUE, FAUNE ET FLORE , NOUS POUVONS ADMIRER LES CURIOSITES GEOLOGIQUES DU SOUS SOL REGIONNAL ( EXEMPLE DES IGUANODONS DE BERNISSART )

  4. Martine dit :

    Est-ce que la nouvelle boucle inaugurée ce week-end à Charleroi fait partie du topo guide?

    • Bonjour, le circuit n°5 du topo-guide appelé à l’origine « Circuit du Martinet » (8 km) a été remplacée par la Boucle noire qui prolonge le parcours jusqu’à la gare de Charleroi. Sur le site des SGR, dans la rubrique topo-guide, onglet GR412 Sentier des Terrils, vous trouverez la description du parcours sous la dénomination « Circuit n°5- Circuit du Pays noir ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s