Autour du terril du BOUBIER à Châtelet

Le tronçon du GR412 « Sentier des Terrils » cheminant entre Châtelineau et Montignies-sur-Sambre (ici au pied du pont de la rue du Déversoir) ne côtoie pas directement le terril du Boubier à Châtelet mais l’envergure de ce terril en fait l’un des plus visibles du Bassin de Charleroi. Vous le reconnaîtrez au cœur de belles perspectives depuis le GR. Raison de plus de vous en parler. Cette vue de la Sambre à cet endroit a inspiré de nombreux peintres et photographes dans leur description du Pays de Charleroi: Pierre Paulus, Emile Chavepeyer… 

Vue vers le Boubier depuis le pont de la rue du Déversoir qui enjambe la route de Châtelet, la ligne ferroviaire Charleroi-Namur et la Sambre sur le GR412.
Le terril du Boubier dépendait du siège n°2 des charbonnages du Boubier situé le long de la route de Couillet à Châtelet à l’emplacement actuel de l’usine désaffectée Carolo-Béton. Les tours à molettes y ont tourné de 1923 à 1966. 

Pour monter au terril, nous avons privilégié l’accès par le chemin proche du pont qui enjambe l’autoroute sur la rue de Loverval à Châtelet. Après le petit bois, un sentier se profile vers le sommet. Attention, le terril est privé et le dimanche, un club de Paint Ball prend possession du lieu! Il toujours possible de rejoindre le terril par le sentier de l’Oppidum, en haut de la rue de Loverval. Dans ce cas, prévoyez la montée en directissime! 

Les flancs Est du terril présentent un versant abrupt, une sorte de falaise. Nous nous interrogions à ce sujet et deux lecteurs de ce blog nous ont mis sur la bonne voie. (Voir les commentaires ). Des déversements de laitier de hauts-fourneaux sur le terril ont donné, en refroidissant et en se solidifiant, cet aspect inhabituel au flanc Est

Le sommet du terril du Boubier culmine à 265 mètres, ce qui en fait le plus haut terril de la région de Charleroi. A gauche, le long du R3, le terril des Pays Bas. Sur la droite de l’image, le terril du Gouffre. Entre les 2 terrils: Châtelineau. 

Le soleil couchant projette l’ombre immense du terril bien au delà du R3 à Châtelet.

Le versant sud, côté campagne, domine la Blanche-Borne, le hameau de Chamborgneau,  les bassins de décantation Solvay, le bois de Fromont.

Au N-E, le terril du Gouffre, la tour du Roton, le terril Saint François.

Au N: à l’avant plan, le terril de la Duchère et au second plan le terril de l’Epine à Montignies-sur-Sambre. Sans trop réfléchir, nous avons pu comptabiliser 44 terrils visibles depuis le sommet du Boubier. On remarque également sur la gauche de l’image un bâtiment imposant. Il s’agit des anciens bureaux de Sambre-et-Moselle, devenu Hainaut-Sambre, un complexe métallo-sidérurgique qui déployait ses aciéries et hauts-fourneaux le long de la Sambre à Montignies. L’ensemble fut démantelé au cours des années 70.

Vers l’Ouest, la Sambre comme trait d’union. Avec le couchant se révèlent les horizons successifs d’où émergent les silhouettes familières.

Pays Noir ou pays vert auvergnat?


Octobre 2011

commentaires
  1. Adam Guy dit :

    Un sentier longe ce terril pour partir de la rue de la blanche borne pour rejoindre la rue du terril à la Sibérie. ce Sentier porte actuellement le nom de « sentier de l’oppidum, mais avant il portait un autre nom le connaissez-vous. Cela m’aiderait dans une recherche.

    Salutations les meilleures

    ADAM Guy de Châtelet.

  2. Adam Guy dit :

    He bien, je viens d’avoir la réponse ce petit sentier s’appelait autrefois » le sentier de la limite ». Logique car si on peu dire il faisait frontière entre Châtelet et Bouffioulx hameau de la blanche borne et le lieu dit la Sibérie.

    • Bravo! Savez-vous quelque chose sur la « falaise »? Le terril semble y être adossé?

      • pacifici Fabian dit :

        en effet je me suis toujours demandé ce u’était cette falaise !

      • pacifici Fabian dit :

        je viens de trouver ceci sur le site de la Maison du tourisme de Charleroi : Il a été érigé sur des déversements de laitiers de hauts-fourneaux dont on peut déjà observer un vaste affleurement depuis le périphérique R3.

      • Merci Fabian! On va chercher confirmation de cette info donnée par le site de la maison du Tourisme. A bientôt!

  3. Adam Guy dit :

    A l’origine, il s’agit d’un bois qui se trouvait à l’ouest de la Blanche Borne, à la limite de Couillet et de Bouffioulx et qui s’étendait jusqu’aux bords de la Sambre. Aujourd’hui le toponyme s’est déplacé et désigne un quartier qui commence après le passage à niveau de la route de Couillet et qui s’étend jusqu’à la limite de Châtelet et de Couillet.

    Le bois de Boubier était une propriété ecclésiastique.

    Voila ce que j’ai trouvé mais à prendre au conditionnel bien sur.

  4. Dimitri dit :

    Pour info sur se terril se trouvent en contre bas un terrain de Paintball

  5. La « falaise » a été créée dans le courant des années 1980 par une entreprise qui récupérait le laitier. Celui-ci était refroidi lorsqu’il était mis à terril. Il s’est aggloméré avec l’humidité. Ce laitier provenait des hauts fourneaux du Roctiau (usine Sambre et Moselle devenue par après Hainaut Sambre). De l’autre côté de la rue de Loverval, juste en face de l’entrée du terrain vague, se trouvait un autre terril, aujourd’hui disparu. Dans les années 1970, il était encore équipé de son dispositif de mise à terril. L’acheminement se faisait au départ du Roctiau par bennes téléphériques. Il reste des vestiges de cet équipement à la rue de Couillet aux abords de Carolo Béton (ex puits n°2 Boubier) : deux pylônes et un pont métallique qui enjambe la Sambre.

  6. michel dit :

    L’altitude du terril n’est pas à 265m mais à 223m à marée haute.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s