Autour du Bois du CAZIER à Marcinelle

Le Cazier. Ce nom est dans toutes les mémoires comme la catastrophe minière la plus effroyable que la Belgique ait connu.

Le 8 août 1956, un incendie à 1.035 mètres provoque  la mort de 262 mineurs de fond (dont 136 Italiens, 95 Belges, 8 Polonais, 6 Grecs, 5 Allemands, 3 Hongrois, 3 Algériens, 2 Français, 1 Anglais, 1 Néerlandais, 1 Russe et 1 Ukrainien) sur les 274 hommes présents dans la fosse.  En quelques heures, la Belgique est sous le choc. Les familles des mineurs se pressent devant les grilles et y passent des jours et des nuits de désespérance tandis que se relaient les équipes de sauveteurs, les médecins et infirmiers des hôpitaux de la région. Cette page la plus noire des charbonnages belges continue aujourd’hui de marquer la mémoire.  

L’exploitation du sol en vue d’extraire la houille a démarré sur la concession du Bois du Cazier en 1822. Au début du 20ème siècle, la concession est rachetée par les charbonnages d’Amercœur et exploitée par la Société anonyme du Charbonnage du Bois du Cazier.

Dans les années 50, le puits Saint-Charles est une concession de plus de 875 hectares courant sous le sud de Marcinelle, l’ouest de Couillet, de Loverval et Gerpinnes. 

Après la catastrophe, l’exploitation de surface reprend en 1957. La société est mise en liquidation en janvier 1961. La fermeture définitive est décrétée en 1971. 

Les bâtiments principaux du charbonnage datent de 1930. Les tours à molettes métalliques ont été érigée à la fin du 19ème siècle pour l’un et au début du 20ème siècle pour l’autre.

Laissé à l’abandon des décennies durant, le carreau du charbonnage fut laborieusement maintenu en l’état par d’anciens mineurs de la région qui y assuraient une veille symbolique et organisaient des visites, notamment lors de journées du Patrimoine.

Depuis 2002, le site du charbonnage du Cazier, classé et entièrement restauré,  accueille un centre de documentation, le musée de l’Industrie de Charleroi, le musée du Verre et un mémorial de la catastrophe de 1956.  A l’instar des charbonnages-musées du Grand-Hornu et du Bois-du-Luc en Province de Hainaut et de Blegny-Mine en Province de Liège, le site du Cazier est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2012. 

http://www.leboisducazier.be/lg_fr/site.htm

Le GR 412 aborde le site du Cazier, longe le carreau de la mine, explore via des promenades balisées, les trois terrils Saint Charles. Montée au terril SAINT CHARLES Nord depuis l’esplanade circulaire.  

Le même terril, vu de l’entrée principale, est parallèle au carreau de la mine. Il est le plus ancien des trois terrils. Il a été commencé en 1880  et terminé en 1910. 

Un sentier permet de parcourir le terril nord, accessible depuis la rue Lagrange. Le versant N-O du terril Nord offre de belles perspectives sur les tours à molettes du Cazier et sur la Cité Parc. En mai-juin, le sentier est bordé de fleurs.

Des bouquets de roses au terril ancien. 

La Drève de la Mémoire sur le terril n°2. La passerelle  qui surplombe la rue de la Gare rappelle le transporteur aérien montant le charbon vers le grand terril SAINT CHARLES Sud.

Montée vers le sommet du grand terril SAINT-CHARLES sud. L’ascension, aisée, se fait via un chemin en colimaçon creusé à l’aide d’engins de génie civil à travers la végétation.  

Le sommet du grand terril Saint-Charles aménagé à 241 m. d’altitude offre un panorama exceptionnel sur toute la région. Ici vers le terril du Boubier. Une trentaine de terrils sont visibles à la ronde. 

Souvenir en format carte-postale de Marcinelle- la- minière.

 

« C’était en 1956. Je revenais de la mer tout en traversant les villages de Flandres et tout au long de ces villages, je voyais des attroupements. Les visages étaient graves,  les gens semblaient atterrés. J’ai arrêté la voiture à proximité de femmes qui m’ont dit: Mon Dieu, monsieur,vous ne savez pas?  Il y a le feu au Cazier! »  F.D

« J’ai perdu mon père au Cazier. Il avait 24 ans. Je pense qu’il est toujours là, au fond.  »  A.A

« C’est trop douloureux d’y aller, il nous reste tant de questions.  »  M.B

« Nous ne pouvions pas y aller, avant. Ce lieu nous attristait. Maintenant nous nous rendons aux commémorations. » M.D

commentaires
  1. Alain dit :

    Quelques photos du Bois du Cazier:
    sur: lucnix.be/v/club+hamois/albums-membres/Alain/Le+Bois+du+Cazier+et+ses+Musees/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s