Le terril des VIVIERS (Gilly)

Le terril du Vivier s’étend à l’Ouest et au Sud entre la rue des Hayettes et le sentier de la Ferme. Ses limites Nord et Est actuelles ont été marquées plus récemment par le creusement des autoroutes N90 et R3. L’accès à la plaine du terril, en voiture ou en suivant le sentier de Grande Randonnée, se fait par le sentier de la Ferme.  Pour les cyclistes et autres « usagers doux », il est également possible d’accéder au plateau par un sentier (raide) depuis le Ravel 1, juste avant le pont qui enjambe la N90. 

Au cours du 19ème siècle, les sociétés minières du « Vivier Couchant » et du  « Vivier Levant »  exploitent le sous-sol gillicien depuis les fosses du Pavé,  Sainte Marie,  Sainte Barbe,  Simon Lambert, Belle Fleur, Aldegonde et du Moulin. 
Réunies en une seule société 
des Charbonnages des Viviers Réunis, celle-ci est englobée par la Société Anonyme des Charbonnages du Trieu-Kaisin à Châtelineau vers la fin du 19ème siècle.
En 1912, subsistent les puits n°1 et 2 des Viviers, desservis par la gare de Gilly-Sart-Culpart, selon le Vieux Châtelet. 

La Société des Charbonnages du Trieu Kaisin exploite également d’autres puits comme les puits n° 4 de Sébastopol à Châtelineau, le puits n° 6 de la Duchère à Montignies-sur-Sambre, le puits n° 8 des Pays-Bas à Châtelineau. Les terrils sont visibles à la ronde. De 8 puits en 1904, les Charbonnages du Trieu-Kaisin n’exploitent plus que 6 puits en 1932.  


Durant cette période allant du 17ème siècle à la fin de la bataille du charbon dans les années 1960, d’autres sociétés charbonnières existent à Gilly comme la S.A. des Houillères Unies du Bassin de Charleroi (Puits des Vallées) et la S.A des Charbonnages de Noël Sart-Culpart (Puits st. Xavier).
Le puits n° 1 des Viviers cesse toute activité en juin 1959. Sources historiques : Le Vieux Châtelet. 

La plaine du terril du N°1 Viviers Sud est un ancien site de charbonnage s’étendant à l’est de Charleroi, sur l’ancienne commune de Gilly. Bien que très raboté après la dernière exploitation en 2001 et suite au creusement du tracé de la Route de la Basse-Sambre qui passe à ses pieds, le site présente actuellement un petit terril conique et un très large plateau étalé sur 3 niveaux.

Répertoriée comme site de Grand Intérêt Biologique (SGIB), la plaine du terril présente de vastes zones ouvertes constituées principalement de pelouses pionnières et de friches. Une boulaie se développe sur le second plateau.

On y observe des plans d’eau ainsi que des flaques temporaires  où se développent les roseaux à massettes et à balais, représentés ici au printemps. Quelques zones boisées se développent sur les bordures ouest et nord et sur la face nord du terril. 

La roselière en hiver. A l’horizon les terrils  des Pays Bas et du Boubier.

Ce terril joue le rôle de refuge pour une faune diversifiée. La roselière accueille la rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus), passereau spécifique de ce type de végétation. On y observe plusieurs espèces d’amphibiens, dont une population de crapaud calamite (Bufo calamita) ainsi des insectes peu communs au niveau régional, comme le grillon d’Italie (Oecanthus pellucens). Sources: la biodiversité en Wallonie.

Le spectacle des mares…

…et des flaques figées par le gel en janvier-février.

La directissime  vers le sommet (45°) offre, comme à chaque fois sur les terrils, un panorama et un environnement étonnants. Une belle récompense après l’effort de la montée.

Au sommet, la vue vers le Sud s’étend jusqu’aux Bois du Boubier à Châtelet que l’on assimile à une ceinture verte autour du bassin de la Sambre. Plus avant, les terrils se distinguent dans le paysage. Ici, (vue zoomée) le terril de la DUCHERE dans la brume en hiver.

Vue du sommet vers le sud: les terrils du BOUBIER et de la DUCHERE.

Sur la plaine gelée, rencontre avec des riverains, évocation du passé minier du lieu et explications sur le GR412.

Vers le Ravel 1 dit « la Houillère » en hiver…

…et en été, contemplation du massif floral et des oiseaux chanteurs.

Du terril, échappée vers la N90-route de la Basse-Sambre… au delà de laquelle nous retrouvons la pointe Nord du site « siège des Viviers ». 

commentaires
  1. michel dit :

    si ce terril est près de la route de la Basse Sambre, alors il est plutot à Gilly qu’à Montignies s/S.

  2. Mince, c’est chez moi ça ! Mon père a travaillé au Trieu Kaisin de 1906 à 1950. Et moi j’ai habité dans la rue des Auduins jusqu’en 1960 … Petit, j’ai joué au pied de cet immense terril qui semble bien raboté …

    • Merci Marcel, pour votre commentaire! Le terril a été exploité dans le but de récupérer les schistes. Les travaux du creusement de la N90 ont aussi modifié le site. Aujourd’hui, la plaine, telle que nous la découvrons, dévolue à la nature sauvage, est néanmoins immense.

    • Alain PELGRIMS dit :

      on ne peut pas perdre ce site exceptionnel; le temps passe et les demandes de permis d’urbanisme vont certainement arriver prochainement; ce site est classé par la Région wallonne « SGIB » (site de grand intérêt biologique); Ouvrons l’oeil et soyons vigilants; les villes de Charleroi et Châtelet sont concernées !

  3. Bonjour,

    Petite rectification historique : le siège n°1 Viviers était raccordé à la gare de Gilly Sart Allet et non à celle de Sart culpart. Cette dernière s’appelait plutôt « Noir Dieu » que « Sart Culpart ». Encore bravo pour le site.

  4. annick dit :

    Bonjour,

    Je profite de votre connaissance des terrils pour vous poser une petite question…
    Tous les jours, j’emprunte le R3, et sur le terril face au Cora (ou presque), tout au dessus, il y a ce qui ressemble à des véhicules jaunes qui ne bougent pas d’un iota depuis belle lurette… Quelqu’un sait-il me dire ce que c’est exactement svp ?
    Il faut bien reconnnaître, qu’en roulant, on peut difficilement bien observer…
    Merci….

  5. Laurent dit :

    Bonjour, j’aurais une petite question, depuis 3 ans je fréquente régulièrement ce terril pour me laisser àller à la photo macro d’insectes et depuis au oiseaux, l’hiver étant moins propice aux insectes j’y vais rarement mais il y a une semaine j’ai remarqué de gros travaux sur le chemin qui part du ravel vers le terril (le 1er en venant de Gilly) j’aurais aimé trouver des renseignements sur l’objet de ces travaux, si vs pouvez m’aidez merci. Car il est dommage de voir tout cet ecosystème qui vient de disparaître le temps d’un hiver, en effet j’y avais l’habitude de photographier de nombreux papillons le long de chemin :-/

    merci d’avance.

    • Bonjour Laurent. On se renseigne sur les travaux en cours. Savez vous que le site du Terril des Viviers est actuellement menacé par un gros projet de construction d’un hôpital?
      Les riverains s’opposent à ce projet d’autant qu’une partie du site est classé SGIB (site de grand intérêt biologique). Leur démarche vise à faire classer le site (ce qui est envisageable mais difficile à obtenir). Pour cela, ils doivent récolter 1000 signatures d’habitants de Charleroi avant d’introduire le dossier de demande de classement. Peut-être pourrez- vous rencontrer un de ces riverains en allant au terril et les aider en signant leur pétition.

    • Myriam dit :

      Bonjour,

      Ce terril fera bientôt place à la construction du Méga-complexe hospitalier du GHdc;

      Une réunion est prévue ce 23 janvier 2014 à 18 heures à l’Hôpital Sainte-Thérèse, rue Trieu Kaisin à Gilly.

      Les renseignements peuvent être pris auprès de :
      – Mme Virginie ROUSSEAU virginie.rousseau@ghdc.be 071/10.71.33

  6. Laurent dit :

    Bonjour, le jour ou j’ai poser ma question je suis tombé sur un article de la nouvelle gazette ou certaines personnes ont poster des commentaires, j’y ai vus un profil facebook s’appelant « sgib les viviers » je me suis mis en contact avec cette personne et les riverains organisent une réunion justement ce mardi, réunion ou j’y ai été gentillement invité, je passerais donc ce mardi pour offrir mon aide à la protection de cette endroit, j’y apporterais mon aide et certaines photos faites la bas. Pour l’hopital je suis au courant mais je ne situe pas trop bien ou il se fera, on m’expliquera bien cela mardi j’imagine. Merci de votre réponse…on vs tiendra au courant de l’avancée du projet 😉

  7. Thomas dit :

    Magnifiques photos! La nature nous réserve bien des beautés!

  8. Alain PELGRIMS dit :

    Cette réunion a été ANNULEE, les membres de la CCATM ont été avertis par les services de la ville (Gilly) sans raison et SANS proposition de nouvelle date; …les carottes sont cuites …???!!!

  9. Alain PELGRIMS dit :

    après avoir pris renseignements au GHdC, la réuinion d’informations du 23jan est reportée au 20fév même endroit même heure
    AP

  10. Myriam dit :

    Concerne : Le futur méga-complexe hospitalier du GHdC qui remplacera le terril des Viviers à Gilly
    Ce 29 janvier 2014, j’ai sous les yeux un article de journal toutes boites qui informe qu’une nouvelle réunion avec les habitant de Charleroi – Châtelet – Farciennes – Gilly aura lieu le 20 février 2014 à 18 heures à l’hôpital Sainte-Thérèse – rue Trieu Kaisin 134 – 6061 CHARLEROI

  11. girafe dit :

    si il y a un terril il devait y avoir un charbonnage ou ce situerait les puits de mines, on ne peut pas construire a moins de 50 mètres d’un puits

  12. MD dit :

    Bonjour, Est-il possible qu’une route soit faite au niveau de la rue de gilly ( près de la friterie ) pour allé vers le nouvel hopital ?

    • Bonjour, au niveau de la friterie de la rue de Gilly, le passage prévu est la continuité du Ravel.

      • MD dit :

        Merci pour votre reponse. Est il possible que la maison 654 soit expropriee pour agrandir ce passage ? Ou pour plus de facilite ?

        Donc l hopital sera bien sur le terril derriere la friterie?

        Bien a vous

      • Bonjour. Nous sommes des citoyens passionnés de paysages et pas du tout compétents pour répondre à des demandes précises concernant des expropriations. Seule l’administration communale peut vous répondre. Il existe également sur le Net des publications sur le projet GH émanant de la Presse, comité de riverains et propriétaires du site. Le mieux est de vous adresser directement aux services concernés. Bien à vous.

  13. MD dit :

    Merci pour votre reponse. Est il possible que la maison 654 soit rachetee pour agrandir ce passage ? Ou pour plus de facilite ?

    Donc l hopital sera bien sur le terril derriere la friterie?

    Bien a vous

  14. ALAIN PELGRIMS dit :

    le terrain a été acheté avant d’avoir le permis d’urbanisme, c’est tout dire;
    les premiers patients de ce nouvel hôpital seront malheureusement les …riverains 8

    • MD dit :

      Bonjour, au niveau du rond point du cora il y a un poteau avec un permis d urbanisme donc c est la que ce fera la nouvel hopital ??

  15. ALAIN PELGRIMS dit :

    sans doute; le terrain de 10HA est le long de la route de la ‘Basse Sambre’ (RN90) à droite en allant vers Sambreveille, avant le Rd-Point ; le terril sera arasé; je rappelle que cet endroit est reconnu par la Région Wallonne ‘Site de Grand Intérêt Biologique’; soit un poumon vert éliminé en plain cœur de Gilly !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s