Le site et les terrils du MARTINET à Monceau-Roux

Le site du Martinet s’étend sur 50 hectares d’espace où la nature et l’histoire se mêlent au cœur d’un site magnifique.  Les TERRILS du MARTINET, classés en réserve naturelle RNOB,  sont accessibles depuis la Place Frédéric à Roux, la rue de Fontaine l’Evêque à Roux, la rue de Trazegnies à Monceau-sur-Sambre. Pour les randonneurs qui suivent le GR412, consulter le topo-guide en ligne GR412 « Circuit n°5 du Pays noir » ou le topo/carte de la Boucle noire. Les deux terrils reliés par des sentiers de promenade sont un florilège de nature. On y observe : boulaies, pelouses sèches, pelouses pionnières, prairies, fourrés, éboulis…pour le plus grand plaisir des naturalistes, guides nature et promeneurs. Photo: le sous-bois en été.

Dès les années 50, dans une optique avancée de valorisation des terrils, des boisements furent effectués à titre expérimental sur le versant nord du grand terril à l’instar de ce qui se faisait déjà dans les bassins industriels de la Rhur. Par ailleurs, une végétation pionnière s’y développa rapidement dès la fin des déversements. Photo: vers l’escalier forestier du grand terril en hiver. Des escaliers d’accès vers le sommet permettent l’accès au grand terril.  Une boucle de promenade permet d’explorer toutes les faces. Échappées vers les campagnes de Roux et de Monceau. Au N-O, le bois de Heigne. A l’Ouest, la Sambre se laisse deviner et au delà, le terril Naye à Bois et les hauteurs de La Docherie. 

Le plateau sommital est marqué par les ondulations créées par les derniers déversements, ce sont des dunes noires…

A l’assaut du grand terril depuis la rue de la Ferme, entre les pelouses pionnières, les fourrés et les boulaies, un sentier de promenade offre un parcours de découverte. 

Dans les années 80, à l‘époque où des sociétés prospectent en vue de récupérer les schistes houillers résiduels sur les terrils, les techniques d’exploitation induisent durant des années de nombreuses nuisances pour les riverains et amènent généralement la disparition totale du terril. 
Dans certains quartiers de Charleroi, des comités de riverains, soutenus par les associations environnementales, s’opposent à ces projets. En cause, l’attachement profond au territoire, marqué par l’histoire sociale. Les terrils, devenus peu à peu des coins de nature au cœur des quartiers, représentent une valeur paysagère évolutive reconnues par les habitants. 

1-IMG_8932

Après plus de 20 ans de mobilisation  citoyenne de la part des riverains, les terrils du Martinet sont classés par la Région wallonne en 1995. Ils deviennent propriété de la ville de Charleroi en 1997. 

cap triage

L’histoire des terrils se confond à celle du CHARBONNAGE du MARTINET, riche d’événements historiques, sociaux  et économiques. Exploité dès le 18 ème siècle, le site connut un déploiement industriel de grande envergure sous le vocable Société anonyme des charbonnages de Monceau-Fontaine et du Martinet. Au 19 ème siècle, au cours de l’année 1886, les ouvriers du bassin de Charleroi se révoltent contre la dureté des conditions de travail et les salaires de misère. Ces premières manifestations ouvrières sont réprimées durement. Les « tueries de Roux » marqueront l’Histoire sociale belge comme étant le point de départ d’une meilleure prise en compte de la condition ouvrière et l’amélioration très lente et très progressive des conditions de travail. Dans les années trente, le charbonnage du Martinet comprend un gigantesque triage-lavoir et une usine à boulet qui font du site l’un des plus moderne d’Europe (image du TLC Martinet). Dans les années cinquante, la société est à son apogée, avec ses 12 sièges d’exploitation et une concession qui court sous les 25 localités avoisinantes. Mais très vite, la concurrence des produits importés tels que le gaz naturel et le pétrole ont raison des charbonnages.
Le puits d’extraction n°4 est arrêté en 1967. Le triage-lavoir fonctionne jusqu’en 1979. Laissés à l’abandon, les bâtiments étaient déjà en ruine lorsque la dernière belle-fleur fut démontée en 1995.

 

18-IMG_6801

Depuis le classement des terrils, le comité de quartier du Martinet poursuit sans désemparer ses actions citoyennes au profit, cette fois, de la réhabilitation du site. Menés dans le cadre des Plans Marshall, les travaux de réhabilitation réalisés entre 2010 et 2013 ont consisté à remettre le site de l’ancien charbonnage en état afin de permettre sa reconversion, laquelle profite également à l’amélioration du cadre de vie des habitants!  Le projet d’inscrire le site dans une dynamique de développement durable commence à s’ébaucher concrètement. Photo: la salle des machines ou le chemin du charbon…  

30-IMG_6817

L’accès au site de l’ancien charbonnage se fait par la rue de Roux à Monceau-sur-Sambre. Photo:la salle des pendus et la galerie d’accès au puits…

1-IMG_7264

La galerie d’accès au puits en venant de la salle des pendus ou « le chemin des mineurs ». 

03-IMG_6755

Le hangar à locomotives après rénovation. 

IMG_6794

La halle d’empaquetage.

02-IMG_6753

L’intégration paysagère donne une lecture claire du site, tournée vers  les terrils.  

Les terrils du Martinet sont traversés par le sentier de Grande Randonnée GR412 « Sentier des terrils » qui parcourt les bassins miniers wallons de Bernissart à Blegny-Mine et relie les grands sites du patrimoine minier de Wallonie au nord de la France.  

Le site du Martinet est également accessible depuis le RAVeL:
RAVeL ligne 112 Fontaine-l’Evêque-Monceau-sur-Sambre puis une liaison balisée au sol qui rejoint le site du Martinet par la rue de Fontaine l’Evêque.
RAVeL 1 Centre depuis le canal Charleroi-Bruxelles. Une liaison balisée rejoint le Martinet par la rue de Marchienne à Plomcot, puis rue de Fontaine l’Evêque. 

Quelques images du site avant restauration:

1-Charbonnage du Martinet Bâtiments 025

L’entrée du site depuis la rue de Roux avant le début des travaux. 

1-Terril du Martinet 050

Le hangar à locomotives avant restauration

29-IMG_6816

Une des 8 « tombes » de puits du charbonnage datées de 1978. Monceau Fontaine-Marcinelle-Nord de Charleroi. Puits n°4 Aération. Profondeur 972 mètres. 

Consultez également:

  • Le site du Martinet tel que nous le découvrons aujourd’hui est devenu à Charleroi un site exceptionnel qui doit beaucoup à l’engagement des riverains et à leurs nombreux sympathisants. Il suffit pour s’en convaincre de les retrouver sur leur site internet. http://www.quartierdumartinet.be/
commentaires
  1. Gilbert dit :

    Superbe article!
    Superbe site aussi!
    J’habite Roux et je suis heureux de voir sur le territoire de ma commune la mise en évidence de ce trésor.
    J’espère bientôt entraîner mes amis du groupe Evasion à y faire une petite visite!

    • merci Gilbert! Tout cela est rendu possible grâce à la ténacité du comité de quartier du Martinet! N’hésitez pas à leur rendre visite quand ils organisent des événements, ils sont à fond dans la convivialité!

  2. botteman dit :

    merci pour se site j’ai fait toute ma jeunesse au martinet. on jouet dans les locaux de la mines et sur le terril. et même dans les bassin marrecageux . on vivaient dans cette faune . trop belle jeunesse.

    • Merci pour votre commentaire! C’est un plaisir de lire des histoires comme nous les avons vécues également. Monter sur les terrils, visiter des lieux industriels, ce sont à chaque fois les mêmes impressions et souvenirs d’enfance…

  3. Claude Hoebeke dit :

    Dommage, quel investissement dans cet heritage, cela a servi a quoi si les visiteurs trouvent tout enferme ? Voulu rendre visite cet apres-midi mais sommes restes devant les clotures …

    • Bonjour, merci pour votre message. Le site du Martinet est en libre accès depuis la Place Frédéric (parking possible)ou via la rue de Roux. En se dirigeant vers les terrils, il est possible de suivre un parcours balisé en GR qui parcourt d’une part les terrils, d’autre part la plaine de l’ancien charbonnage. Vous pouvez également télécharger le tronçon du Martinet sur le topo de la Boucle noire en fichier texte. Un fichier GPX est aussi disponible par par mail. Bonne balade!

  4. Carluccio dit :

    Magnifique peut accéder au site étant amateur de photos.gait il une autorisation?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s